L’institution

L’institution

A quoi sert une Communauté de Communes ?

L'objectif essentiel est de se regrouper pour :

- agir ensemble sur des axes essentiels de la vie locale,
- réaliser à plusieurs ce que les communes ne peuvent pas faire toutes seules,
- considérer le territoire comme une entité globale dont le présent et l’avenir concernent tout le monde.

Diaporama de présentation

Les origines de la Communauté de Commune de L'Orée de la Brie

Créée le 1er janvier 2004, par arrêté préfectoral du 5 décembre 2003, la Communauté de communes de l'Orée de la Brie regroupe les communes de Brie-Comte-Robert, Chevry-Cossigny et Servon.

Avant même les dispositions légales, les trois collectivités avaient depuis longtemps noué des liens et se trouvaient réunies dans plusieurs syndicats intercommunaux.

Désirant dépasser le seul niveau des économies d'échelle et constituer entre elles un nouvel espace de gestion publique, elles ont décidé de s'engager résolument dans le développement d'une structure intercommunale.

Au 1er janvier 2016, la commune de Varennes-Jarcy a rejoint la Communauté de communes.

 

Les services Communauté de communes de l'Orée de la Brie vous accueille dans ses  locaux situés 1 place de la Gare - 77170 Brie-Comte-Robert.

Siège de la communauté
1 place de la Gare *
77170 Brie-Comte-Robert
* (35 rue de l'Industrie)

Les quatres communes

Une communauté de 26 587 habitants.

- Brie-Comte-Robert (17 006 hab.) installée en bordure de l'ancienne voie reliant Paris à la Bourgogne, a connu un rayonnement important au Moyen-âge, grâce notamment à ses marchés à blé. 
L'arrivée du chemin de fer a marqué une deuxième étape de développement autour du centre ancien. Depuis une trentaine d'années, la ville s'est agrandie avec la construction de lotissements. Elle est aujourd'hui le centre administratif et historique de la Communauté.

- Chevry-Cossigny (4 036 hab.) est un bourg situé dans un environnement rural.
Initialement développée le long de la RD216 reliant Brie-Comte-Robert à Gretz-Armainvilliers, elle s'étend progressivement sous forme d'habitat pavillonnaire.

- Servon (3 193 hab.) est une ville caractéristique de l'extension de l'agglomération parisienne, dont elle constitue la limite.
Historiquement implantée en bordure de la rivière Réveillon, elle a grossi en liaison avec la RN19 et comporte aujourd'hui plusieurs quartiers pavillonnaires autour de l'ancien village.

- Varennes-Jarcy (2 352 hab.) allie quiétude et dynamisme.  Ses espaces naturels préservés, son riche patrimoine historique, son urbanisme maîtrisé, et une vie associative dynamique lui confèrent un charme bien particulier.